dimanche 31 octobre 2010

HALLOWEEN







Les vitrines de nos magasins exposent des déguisements et des décorations tournant autour des sorciers, fantômes, squelettes, vampires ou citrouilles. Depuis que cette "fête" a débarqué en France il y a quelques années, les enfants souhaitent porter à cette occasion les costumes les plus horribles pour quémander des friandises et faire la fête entre amis.
Son côté actif et visuel plaît aux enfants. De plus, Halloween venant d'All Hallow Eve (Veille de la Toussaint), on pense qu'il est possible de l'associer à cette tradition chrétienne.

En réalité, les origines de Halloween sont complètement païennes et n'ont aucun rapport avec la Toussaint. Elles remontent aux tribus gauloises qui vivaient il y a plus de 2000 ans. L'année se terminait alors le 31 octobre qui marquait la fin de la saison claire et le début de la saison sombre. Durant la première nuit de la nouvelle année, on exécutait tout un cérémonial afin de s'assurer une bonne année à venir.
Le 1er novembre, on célébrait le dieu païen Samain, dieu de tout ce qui est froid, noir et mort. Les druides se déplaçaient de maison en maison, réclamant des offrandes pour leur dieu. Ils exigeaient parfois des sacrifices humains ! En cas de refus, ils proféraient des malédictions de mort sur la maison concernée, d'où le « trick or treat » : si vous ne donnez pas, il va vous arriver malheur !
Pour éclairer leur chemin, ces prêtres portaient des navets évidés et découpés en forme de visage, dans lesquels brûlait une bougie. Ces navets représentaient l'esprit qui allait rendre leurs malédictions efficaces.
Aux XVlllème et XIXème siècle, quand cette coutume est arrivée aux Etats-Unis, on a remplacé les navets par des citrouilles.
Halloween en France
Durant les années 1990, la Chambre Syndicale de la Confiserie, associée à différentes sociétés spécialisées en confiserie, a lancé une campagne de presse pour favoriser le développement d'Halloween en France. Présentée comme le retour d'une ancienne fête celtique vers le vieux continent, cette fête américaine tombait à pic pour relancer la consommation de produits festifs (friandises, décoration, déguisements…) à une période creuse de l'année.
Combattue par l'Église, qui voyait dans Halloween une concurrence à la fête catholique de Toussaint, et par les opposants à la culture américaine, la fête d'Halloween s'est durablement installée dans le paysage français avec ses citrouilles, ses films d'horreurs et ses déguisements de sorcières et de monstres.
Très appréciée par les enfants, la fête américaine d'Halloween reste beaucoup moins populaire en France que dans les pays anglo-saxons.
Quel est votre avis sur Halloween? Aimez-vous cette fête?

4 commentaires:

  1. Je suis d'accord. D'après moi, c'est une fête commerciale. Je ne savais pas qu'auparavant on utilisait le navet en lieu de la citrouille. Tu ne te coucheras pas sans savoir une chose de plus!

    RépondreSupprimer
  2. Bon, c'est une fête plus. Les enfants l'aiment parce qu'est amussante et on peut être la sorcière que tous enmenons a l'interieur je je je. À la fin, on peut rire, danser et s'amusser. Pourquoi non? C'est la meme chose avec le Carnaval n'est pas?

    RépondreSupprimer
  3. Oui, Halloween représente le besoin de s'amuser et de rire.

    RépondreSupprimer